Tourisme vert
Publié le 5 Juillet 2016 à 15h16 - 622 aff.

Saint-Martial-d’Albarède

Le nom de la commune évoque à la fois le premier évèque de Limoges au IIIème siècle, particulièrement vénéré en Périgord, et les rives ombragées de la Loue. Le vieux mot occitan “auberada” ou “albareda”, issu lui-même du vieux latin “albarius”, désigne le peuplier blanc, arbre qui pousse communément au bord de nos rivières.

Le territoire de cette commune se partage entre la fraîcheur de la plaine de la Loue dont les eaux faisaient tourner la roue des moulins de Tabary et de Liaurou, et la sécheresse du causse Périgourdin, au sol si ingrat pour les paysans d’autrefois. Pour le cultiver il fallait enlever les pierres du milieu des champs. Elles étaient ensuite amoncelées dans des enclos délimités par des murettes appelées “cheyroux”. Certains sont encore visibles, ainsi que des cabanes bâties de dalles et de pierres calcaires, les célèbres “bories”. Ces constructions en pierres sèches sont relativement nombreuses entre le hameau des Farges et La Gondie ; elles servaient le plus souvent de remises à outils pour les vignerons.

D’après un document statistique établi en 1892, les performances de l’agriculture locale restèrent longtemps modestes, mais Saint-Martial eut toujours des activités complémentaires qui comblaient en partie le déficit des ressources agricoles.

En 1793-94, des mines de fer étaient exploitées au Faureau. Un étang au lieu-dit “Verrière” fut utilisé pour le lavage de ce minerai.

En 1900, la commune possédait une brasserie créée en 1855 par le lorrain Jean Gangloff et un four à chaud à La Rebière. Un autre site de ce genre sera ouvert près du bourg en 1926. L’ancienne brasserie, reconvertie depuis en fabrique de parfums alimentaires, a servi de décor au film mettant en scène Meryl Streep : “Plenty”.

Si le calcaire de Saint-Martial a rendu pénible la tâche des paysans pendant des siècles, il a permis à des entrepreneurs de s’enrichir durant quelques décennies.

D’après “Excideuil et son pays”, page 153, par Merveilleusement Excideuil - Éditions de la Tuilière.

Les publications similaires à cet article

  1. 6 Sept. 2016Salignac Eyvigues dans le Périgord noir987 aff.
  2. 5 Juil. 2016Savignac-les-Églises990 aff.
  3. 5 Juil. 2016Excideuil782 aff.
  4. 5 Juil. 2016Cubjac761 aff.
  5. 5 Juil. 2016Coulaures722 aff.
  6. 5 Juil. 2016Saint-Pantaly-d’Excideuil737 aff.
  7. 5 Juil. 2016Saint-Raphaël599 aff.
  8. 5 Juil. 2016Saint-Trie631 aff.
  9. 5 Juil. 2016Salagnac591 aff.